Dancer

A propos du temps de la vie.

Un poème de Duncan Fraser.

 

Gather therefore the Rose, whilest yet is prime,

For soone comes age.

(Spenser, The Faerie Queene, Book II)

 

What do they know of gravity

these dancers – boys and girls?

They are all lightness and

light,

boundless and

contemptuous of space – it

belongs

to them.

 

What do they know of time,

of its confinements and constraints,

these lightsome boys,

these utterly lithesome girls,

denying gravity

defying space and time?

 

What do they know

that I so wish I knew?

Duncan Fraser, Bishopstone Sussex, England

Publicités

A propos Georges Arbuz

Anthropologue, formateur, enseignant en gérontologie sociale.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s